Trièves en Transition est « officiel »

Trièves en Transition est devenu la 369e initiative de transition officielle de la planète et la 2e de France, après Saint-Quentin-en-Yvelines (78).

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

L’utilité de l’officialisation de notre initiative ne nous a pas paru évidente pendant un bon moment. Ce n’était même pas une préoccupation au démarrage : allions-nous suivre les propositions du Manuel ou nous diriger vers autre chose ?

Quand la question a commencé à se poser, cela avait-il un sens de rejoindre un réseau essentiellement britannique (à l’époque), dont l’utilité était certes évidente mais très relative pour un groupe hors du Royaume-Uni ?

Ne valait-il pas mieux attendre l’existence d’un réseau français avec ses critères d’officialisation ?

Nous avons finalement tranché et décidé de « sortir du bois », pour plusieurs raisons :

- le Transition Network a pris une dimension internationale, faisant provisoirement office de réseau mondial.

- le mouvement de la transition commence à être connu et à faire parler de lui, c’était devenu important d’être identifiés comme tels.

- la question de l’identité et de la spécificité du mouvement de la transition dans le paysage alternatif français commence à se poser ; il nous a paru important d’affirmer notre positionnement dans ce paysage et de contribuer à identifier la transition en tant que telle. Pour nous, si elle est complémentaire d’autres mouvements, elle n’est pas solubles dans ceux-ci.

- enfin, c’est une manière de reconnaître notre source d’inspiration et de témoigner de notre reconnaissance envers le travail de précurseur du Transition Network.

This entry was posted in Trièves en transition. Bookmark the permalink.

Comments are closed.